Lumière pulsée institut

Home / EPILATION LASER / Lumière pulsée institut

Epilation à la lumière pulsée en institut

La législation ne permet pas aux esthéticiennes / infirmières / kinésithérapeutes d’utiliser un appareil à lumière pulsée. Il faut être docteur en médecine pour pouvoir utiliser ce type d’appareil. L’utilisation de lampe flash par un non médecin constitue un délit d’exercice illégal de la médecine sous peine d’amende et de prison.

Trois instituts de beauté condamnés pour l’épilation par lumière pulsée : voire l’article publié sur Top Santé

Pourquoi l’utilisation d’un appareil à lumière pulsée puisse être dangereuse aux mains des non médecins

IL FAUT UN EXAMEN MÉDICAL MINUTIEUX DE LA PEAU AVANT DE PRATIQUER UNE ÉPILATION À LA LUMIÈRE PULSÉE

Les esthéticiennes n’ont aucune formation médicale et sont incapables d’examiner une peau. Une esthéticienne peut facilement brûler une lésion cutanée suspecte qui risque de dégénérer en une lésion cancéreuse.

Les appareils à LUMIÈRE PULSÉE DES INSTITUTS sont DE MAUVAISE QUALITÉ

Les lampes flash vendues aux esthéticiennes n’ont pas d’homologation CE médical pour la plupart (importée de Chine et revendues en Europe sous une marque différentes). Ces appareils sont bridés, c’est à dire que la puissance est réduite. L’efficacité est donc médiocre et le nombre de séances est élevé.

Risque de brulure élevé par la lumière pulsée surtout pour la peau mate et foncée

Ces lampes ne sont pas du tout adaptées pour la peau mate et foncée. Seul un laser Nd/Yag peut être utilisé sans risque.

brulure lumiere pulsee institut

Lumière pulsée inefficace sur poils châtain clair

Un appareil à lumière pulsée est incapable de délivrer suffisamment d’énergie pour détruire la racine d’un poil châtain clair qui contient peu de mélanine.

Une lampe flash peut facilement biostimuler le duvet en poil

Epilation à la lumière pulsée de zones hormono sensibles comme le visage, ventre, seins présente un risque élevé de bio stimulation du duvet en poil.

 

 

Aucune assurance de couverture pour le patient en cas de brûlure

Epilation à la lumière pulsée pratiquée par une esthéticienne est une pratique illégale de la médecine, donc aucune couverture par les assurances.