Risques et complications

Home / EPILATION LASER / Risques et complications

Un laser bien paramétré ne brûle pas la peau tout en étant efficace. Les complications lors d’une séance d’epilation au laser sont exceptionnelles sur les peaux claires : Taches brunes, taches blanches, croutelles, stimulation de la pilosité et infection. Les traitements au Laser sont sécuritaires car les procédures sont très standardisées. Pratiqués par des professionnels expérimentés dans de bonnes conditions et avec un équipement correct, le laser n’est pas dangereux car les risques sont maîtrisés. Un laser bien paramétré ne brûle pas la peau tout en étant efficace. Les complications sont exceptionnelles sur les peaux claires. Sur les peaux plus foncées, le laser a le même effet qu’une forte exposition au soleil et peut produire des variations de la pigmentation habituellement passagères et ne sont pas souvent sévères.

Taches brunes (Hyperpigmentation)

L’apparition des taches brunes sur les zones traitées correspondent à une réaction inflammatoire de la peau qui conduit à une surexcitation de la production de pigment (la mélanine). Les peaux à risques sont les peaux foncées et bronzées. En cas de doute, des tests doivent être réalisés au cours de la consultation pré laser. La plupart du temps, les taches brunes  sont réversibles et tout rentre dans l’ordre en quelques mois. On peut accélérer la guérison par l’application de pommades dépigmentantes. Malheureusement, l’hyperpigmentation peut être définitive mais cela reste exceptionnel.

Taches blanches (Dépigmentation)

Peaux à risque : ce sont: les peaux mates, noires ou bronzées ainsi que  les zones  naturellement pigmentées, tels que la peau au niveau des organes génitaux ou de la marge anale lors de l’épilation intime   A- Concernant une peau claire qui est bronzée après une exposition solaire. Les mélanocytes, cellules qui fabriquent la mélanine et qui colore la peau sont lésées ou détruites lors d’une séance d’épilation. Il se produit alors une hypo-pigmentation. Dans le 76 ( Rouen,Le Havre,Caen ) et 27 ( Evreux ) éviter le bronzage en été.   B-Concernant une peau mate ou noire il se produit une hyperpigmentation (tache brune) qui disparaisse pour laisser place à une tache blanche (hypo pigmentation). Dans le deux cas, ces taches blanches régressent. Cela ne concerne que les cellules superficielles de l’épiderme chargé en pigment mélanique. Il suffira d’aller rebronzer une fois le traitement terminé pour que celles ci-disparaissent.

Croutelles

Des  croutelles peuvent apparaître après une séance et laisser soit des taches plus claires soit des taches plus sombres de coloration marron foncés. Ces croutelles vont tomber  au bout d’une à deux semaines pour laisser place à des zones rosées puis blanches dépigmentées. Les croutelles sont désagréables et inesthétiques mais ne présentent pas de risques. Il est recommandé d’appliquer une crème grasse et un pansement jusqu’à disparition complète de la micro croûtes afin d’éviter toutes séquelles.

Brulure par Le froid

On utilise le froid  afin de protéger l’épiderme et maitriser la sensation de douleur au cours d’une séance laser. Cependant, une mauvaise utilisation de cette cryothérapie peut engendrer des complications de type brulure tout particulièrement sur la  peau mate et noire. Elle survient au cours d’une application prolongée et  intense  sur une même zone  ou un mauvais balayage de l’applicateur de froid.

Brulure due à des Poils longs

La température au niveau des poils peut atteindre  80 à 100° et être responsable de brûlures superficielles de la peau, si le poil est trop long. C’est pour cette raison que les poils doivent être courts avant une séance.  La zone  à traiter devra être rasée 48 heures  avant la séance. Ainsi l’énergie du faisceau laser sera concentrée sur la racine du poil donc aucune perte d’énergie (efficacité maximale, pas de brûlure).

Infection

Après une séance laser il convient de  protéger la peau de toute source d’infection. En, effet le traitement laser agresse la peau provoquant de micro lésions par les quelles les germes peuvent s’introduire. . Il est donc déconseillé de  fréquenter le sauna, la piscine, le  hammam dans les jours qui suivent une séance laser.

Micro exfoliation de la peau

La peau mate et noire présente une forte concentration de mélanine au niveau de l’épiderme et le laser en agressant cette peau peut être responsable d’irritation pouvant entrainer une discrète exfoliation de la couche cornée.

Brulure sur Maquillage permanent/ Tatouage

Les pigments colorés  au niveau du maquillage permanent ou tatouage constituent un véritable piège pour le laser pouvant causer de graves brûlures. Les pigments rouges peuvent capter le laser et virer au noir. Le médecin doit absolument protéger ces zones colorées afin d’éviter que le faisceau laser soit capté par ces pigments.

Bio stimulation paradoxale de duvets

La repousse paradoxale: c’est  l’apparition d’une pilosité dans une zone voisine  d’un site de traitement laser ,  le plus souvent sur le visage de la jeune femme méditerranéenne à la peau mate et porteuse de duvets dense et long. Cette bio stimulation est provoquée par la diffusion de la chaleur au niveau de la zone alentour qui  stimule les follicules dormants provoquant l’apparition de véritable poils. Elle  peut également  apparaitre après une séance d’épilation avec un appareil inadapté (incapable de délivrer une  dose suffisante  d’énergie) exemple : Lampes flash des instituts , laser mal paramétré délivrant  une petite fluence, incapables de détruire  la racine du poil et paradoxalement entrainant  une stimulation de la pilosité. Elle peut être évitée par l’application de froid  au niveau des zones avoisinantes avant l’impact du faisceau laser.