Le mauvais résultat

Home / MEDECINE ESTHETIQUE / Le mauvais résultat

Pourquoi et Quand un patient est-il mécontent ?

Actuellement avec l’imagerie en 3D, on peut simuler le résultat d’un soin esthétique au niveau d’un visage. Cette avancée technologique permet au patient de voir le résultat attendu et au praticien d’éviter les erreurs possibles et ainsi apporter avec précision le bon soin esthétique la ou il faut afin d’harmoniser les traits du visage.

Il est à noter que le résultat obtenu suite à un soin esthétique au niveau du visage peut être variable d’une personne à l’autre. Le même traitement peut donner un bon résultat chez un patient et un résultat moyen chez un autre.

La médecine esthétique a ses limites. Les injections ne peuvent pas régler toutes les imperfections esthétiques au niveau d’un visage et le résultat ne peut pas être celui d’un lifting cervico facial. Il ne faut pas que le patient ait des attentes irréalistes d’ou l’intérêt d’une consultation approfondie et l’imagerie en 3D pour simuler le résultat avant toute séance d’injection et ainsi d’éviter tous malentendus entre patient et médecin.

Plusieurs raisons peuvent expliquer l’insatisfaction d’un patient

-une insuffisance de résultat (ride pas assez comblée, résultat pas assez durable dans le temps)

– Un excès de volume  (grosses lèvres, grosses pommettes après une injection volumatrice par un médecin inexpérimenté). Ceci ne se voit plus de nos jours car on cherche à harmoniser les traits du visage pour un résultat naturel en utilisant le moins  de produit possible.

– Les paupières qui tombent ou les sourcils surélevés suite à une injection du botox ne se voit plus car les techniques d’injection ont énormément évolué.

Nous utilisons uniquement trois produits résorbables sûrs pour harmoniser les traits du visage : Botox, Acide hyaluronique et Radiesse. L’effet du botox dure environ 4 à 6 mois, acide hyaluronique environ 12 mois et Radiesse environ 18 mois. Ces différents produits sont naturellement éliminés par le corps  dans le temps. Un résultat imparfait découlant d’un acte de médecine esthétique est donc transitoire et réversible à l’opposé d’un lifting chirurgical qui est définitif, irréversible et traumatisante.

Il faut bien faire la distinction entre les effets secondaires et les mauvais résultats. Il est à noter que souvent le patient interprète un effet secondaire transitoire comme un mauvais résultat. Exemples d’effets secondaires transitoires : un bleu, un oedème après une injection.

Les principales plaintes des patients

Le bleu

Les médecins esthéticien savent pertinemment que  les patients n’aiment pas les bleus. Le médecin fait tout afin d’éviter l’apparition de bleus mais malheureusement  Il est possible que quelque fois des bleus (ecchymoses ou hématomes)  apparaissent après l’injection d’un produit de comblement (acide hyaluronique / radiesse)  ou du botox au niveau du visage. Certaines personnes ne ferrons jamais de bleus et d’autres en  ferrons, leur durée peut varier de 2 à 3 jours voir exceptionnellement une dizaine de jours.

A chaque fois que c’est possible, j’utilise des  canules arrondies à leurs extrémités. L’intérêt des canules est réel et elles permettent de limiter le risque d’apparition de bleus.

L’oedème

Certains patients feront plus d’oedème que d’autres car ils auront un terrain plus réactif, plus inflammatoire ou un mauvais drainage. Chacun ne réagira pas de la même façon au même produit. L’oedeme (gonflement) varie en fonction du produit utilisé et de la zone traitée.

En fonction du type de produit utilisé

Le Radiesse donne plus d’oedeme que l’acide hyaluronique. L’oedeme est souvent très discret et dure entre 24 et 48 heures en général. La prise d’extranase et l’application d’une vessie de glace après injection réduit le gonflement.

En fonction de la quantité de produit injecté

Plus le volume de produit (nombre de seringue)  injecté est important plus l’oedème sera plus important

En fonction des zones traitées

Certaines zones donnent plus d’oedeme que d’autres. Les zones responsables d’oedeme sont : les lèvres, les injections volumatrices au niveau des  pommettes et du menton.

Insuffisance de résultat

Un patient pourra être mécontent car il trouve que les rides ne sont pas assez comblées après une injection d’un produit de comblement.

Il faut bien savoir qu’une ride superficielle nécessite moins de produit de comblement qu’une ride profonde qui nécessite plus de produit. Mais, malheureusement souvent pour des raisons budgétaire le patient désire combler une ride profonde ou plusieurs rides avec peu de produit (moins de seringue que le nombre prévu par le praticien). Le patient n’a aucune raison d’être mécontent car à la demande de celui ci le nombre de seringues nécessaires n’a pas été utilisé, or il suffit d’ajouter plus de seringue pour un résultat optimal

Un excès de résultat

Un front trop lisse figé ( frozen face ) après le botox ne se voit plus sauf chez un médecin inexpérimenté. Aujourd’hui on utilise différement la toxine botulique qu’il y a dix ans. On pratique la French Touch en injectant une dose minimale de botox pour un résultat plus naturel et durable.

Les grosses lèvres ou les grosses pommettes après une injection volumatrice par un médecin inexpérimenté ne se voit non plus de nos jours car on ne cherche pas à gonfler un visage mais plutôt à harmoniser les traits du visage pour un résultat naturel en utilisant le moins  de produit possible. L’intérêt de simulation du résultat par l’imagerie 3D.

Un résultat pas assez durable

On utilise exclusivement des produits résorbables pour la sécurité des patients. Le résultat est donc temporaire et Il ne faut donc pas attendre à un résultat permanent avec un produit résorbable. Le Radiesse dure environ 18 mois, acide hyaluronique environ 8 à 12 mois, le botox entre 4 et 6 mois. La durée des résultats peut varier d’un patient à l’autre

Attente irréaliste de la part du patient

La médecine esthétique ne permet pas les miracles. Personne ne peut prétendre avoir les lèvres, la mâchoire, les pommettes d’Angelina Joli.

Erreur du praticien

Il existe des proportions à respecter sur un visage à chaque fois que le praticien procède à une injection volumatrice de celui ci. Si le médecin manque de sens artistique, le résultat peut être décevant : lèvre trop pulpeuse, pommettes trop volumineux.  Ces sources d’erreur sont actuellement éliminées par la simulation de l’imagerie en 3D.

Mauvaise compréhension entre le médecin et le patient concernant le résultat attendu

La demande du patient a été mal comprise et le résultat n’est pas celui qu’il attendait. L’imagerie en 3D permet de simuler le résultat et ainsi éliminer les sources d’erreur.